La vaccination des chevaux en Suisse

Chaque année début mai c’est le stress « merde le vaccin de Lola !! ». Je téléphone au véto, il me demande pour quand c’est « euh… disons, aujourd’hui ou demain », il vient, il pique et 2 semaines plus tard, je reçois le joli bulletin de versement rose qui me donne envie de pleurer. Bref…

Mais en fait qu’est-ce qui est obligatoire en Suisse au niveau des vaccins pour les chevaux de loisirs  ? Tous les combien de temps ? Et qu’est-ce que contient ce fameux vaccin annuel ?

Au niveau législatif, voici ce qu’on peut trouver sur le site de la FNCH concernant la grippe équine :

vaccins - copie

Ainsi donc les chevaux nés avant 2013 sont censés recevoir 2 injections du même vaccin dans un intervalle de 3 semaines à 3 mois (c’est y pas un peu vague ?) puis être vaccinés une fois par année, idéalement à la même date ou un peu avant (certains vétos sont un peu plus souples que d’autres sur la précision du jour même…).

Si le vaccin de rappel annuel venait à ne pas être fait dans les délais, la primo vaccination sera de rigueur.

ça c’est pour la grippe équine.

En général les vaccins contre la grippe équine (influenza) sont accompagnés automatiquement du vaccin contre le tétanos. Au niveau législatif, voilà ce qui est indiqué :

tetanos - copie

Donc là à nouveau, primo-vaccination en 2 injections réparties sur 3 semaines à 3 mois (là denouveau, c’est… flou). Ce qui est intéressant, c’est que le rappel peut se faire tous les 3 ans. Toutefois, sans demande particulière du propriétaire, il est automatiquement ajouté au vaccin annuel de la grippe équine. Mais pourquoi ??! Et croyez-moi, il est très difficile de demander spontanément à n’avoir que le vaccin pour la grippe équine car de nombreux vétérinaires ne prennent même pas ces vaccins avec dans leurs tournées. Ainsi donc, la plupart des chevaux (la mienne également) sont vaccinés inutilement contre le tétanos chaque année. Je tiens à dire que ce fameux vaccin tient 10 ans chez l’humain. C’est qu’on nous prendrait pas un peu pour des idiots ?

En regardant le carnet de vaccination du poney black and white, je remarque que malgré le fait que ce soit 3 vétérinaires différents qui lui ont fait les vaccins depuis sa naissance, le nom du vaccin est toujours le même, soit

PROTEQFLU®-Te de Merial

Le Te à la fin signifie tétanos. Ainsi donc, mon cheval a eu droit chaque année au tétanos. A la rigueur, on saura pour les prochaines fois.

Je regarde les composantes, c’est compliqué. Je comprends qu’il y a la grippe « éteinte » dans le vaccin (c’est le principe même du vaccin) sous 2 formes différentes :

  • Virus canarypox recombiné Grippe A/eq/Ohio/03 [H3N8] (vCP2242) > 5,3 log10 FAID50
  • Virus canarypox recombiné Grippe A/eq/Richmond/1/07 [H3N8] (vCP3011) > 5,3 log10 FAID50

Et en gras je lis « Adjuvant : carbomère« .

Suite à un stage sur les soins naturels des chevaux, je sais que les réactions allergiques proviennent le plus souvent de ces fameux adjuvants, substances qui stimulent, activent, prolongent, renforcent ou modulent le système immunitaire. Mais le carbomère, c’est quoi ?

« Les carbomères sont des polymères synthétiques hydrophiles d’acide acrylique. »

Ok mais encore ?

« L’acide acrylique et ses esters, les acrylates, sont utilisés dans la fabrication de matières plastiques, dans les peintures acryliques et dans divers autres polyacryliques qui ont de multiples usages. L’acide acrylique est produit à partir du propylène, un sous-produit issu du raffinage du pétrole. »

Donc on ajoute en gros un dérivé éloigné du pétrole dans les vaccins ? J’avoue ne pas comprendre.

Je continue mes recherches car 3 ingrédients, ça me parait trop mignon pour être vrai. Je tombe sur une autre page qui « résume » les caractéristiques de ce vaccin. Toutes ces informations sont donc disponibles sur internet aux yeux de tous.

Liste des excipients (=Substance associée au principe actif d’un médicament et dont la fonction est de faciliter l’administration, la conservation et le transport de ce principe actif jusqu’à son site d’absorption.) :

  • Carbomère
  • Chlorure de sodium (= sel de cuisine)
  • Orthophosphate disodique
  • Monophosphate de potassium anhydre
  • Eau pour préparations injectables

Dans ces excipients, il y en a deux que je ne connais pas, je continue donc de fouiller.

Orthophosphate disodique, E339ii : il s’agit d’un anti-oxydant qui peut faire office de régulateur de l’acidité, séquestrant, émulsifiant, agent de texture, stabilisant, agent de rétention d’eau/d’humidité

 

Monophosphate de potassium anhydre : il s’agit d’un sel qui est utilisé dans les engrais, comme additif alimentaire et/ou fongicide.

N’étant pas active dans le domaine pharmacologique ni biomédical, il m’est hélas impossible d’expliquer comment les différents éléments travaillent entre eux. Je comprends qu’il y a des conservateurs et des catalyseurs. En lisant juste les descriptifs des ingrédients, on aurait qu’une envie : peindre le diable au mur en hurlant au poison. Certes, certains animaux font des réactions secondaires même violentes, comme chez les humains. Pour ma part, en tant que biologiste, je suis POUR les vaccins mais les vaccins réfléchis. Je sais que mon cheval ne fait aucune réaction aux vaccins (même pas une légère fatigue le lendemain), mais cela ne m’empêche pas de repenser au moins à cette histoire de tétanos pour le prochain vaccin.

En attendant, je sais également qu’appliquer de l’argile verte sur la zone du vaccin permet d’éviter ou de diminuer les réactions cutanées locales qui peuvent apparaître après le vaccin (boules, grosseurs, etc…)

J’évite volontairement d’énumérer ici les effets secondaires possibles pour la simple et bonne raison qu’à force de se concentrer sur ces effets secondaires, on en devient parano.

La vaccination a permis l’éradication de nombreuses maladies. Certains vaccinent à tort et à travers, mais là c’est un choix personnel. On parle beaucoup de vermifugation sélective, le fait d’agir de manière réfléchie. La vaccination c’est pareil. J’aime mon cheval mais j’aime aussi participer à des manifestations équestres, je dois vacciner. Tout comme j’aime voyager, découvrir de nouveaux pays, je dois me vacciner. Législation oblige côté chevaux (pour les humains, je suis moins au point, j’avoue).

Le vaccin n’est pas une chose cruelle, il est nécessaire d’être conscient que ce n’est pas anodin et que malheureusement, pas tous les chevaux le tolèrent. Malheureusement, les alternatives sont rares. Mais déjà simplement en ayant consciente que ce n’est pas un bonbon à la menthe qu’on administre à nos animaux, c’est déjà un grand pas en avant dans la prise de conscience des propriétaires d’équidés.

horse-vaccination

Sources :

 

 

Publicités

7 réflexions sur “La vaccination des chevaux en Suisse

  1. Le rôle de l’adjudvant est justement de provoquer/renforcer la réaction immunitaire, ce qui permet à l’organisme de réagir au virus inactivé et donc de se créer une mémoire immunitaire qui lui permettra de se protéger face au virus en cas d’infection. Donc oui, on ajoute un produit pas très cool au vaccin, mais c’est ce qui permet de le rendre efficace, car les virus recombinés seuls ne sont pas suffisants pour déclencher la réponse immunitaire et donc vacciner le cheval.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, mais c’est justement ces adjuvants qui peuvent causer des allergies en raison justement de la réaction immunitaire activée. Après il serait bon de savoir si des propriétaires de chevaux font vacciner leurs chevaux avec un autre vaccin que celui dont je parle afin de pouvoir comparer les adjuvants et si possible découvrir s’il existe des alternatives pour les animaux allergiques.

      Aimé par 1 personne

      • Oui, c’est bien là toute la complexité de la biologie, il faut trouver le bon équilibre (#ViveLaBiologie). Je ne sais pas si c’est le cas du vaccin de la grippe équine, mais il me semble que certains vaccins avec virus atténués n’ont pas besoin d’adjuvants.

        J'aime

      • J’ai vaguement entendu de vaccins équins qui n’auraient pas tous ces excipients voir des excipients différents… Après par ici on galère déjà pour ne pas avoir le tétanos, alors un vaccin moins nocif, faut pas trop rêver 😦

        J'aime

  2. Pour ma part, ma jument fait d’énormes réactions à tous les types de vaccins que j’ai testé (3 différents) plus elle prend de l’âge et plus les réactions sont violentes et l’année passée j’ai eu extrêmement peur, j’ai bien cru que c’était la fin!
    Donc je suis dans une impasse, quoi faire??

    J'aime

    • Merci pour ce témoignage. Hélas la seule solution c’est arrêter les vaccins 😦 ils ne sont pas obligatoires du moment qu’on ne participe à aucune manifestation… Parfois il faut accepter de renoncer à ses « ambitions » au nom du bien-être de son animal 😦 Je suis vraiment navrée de ne pas pouvoir t’aider davantage. Toutefois si j’entends l’apparition d’une alternative, j’en ferai un article et tu seras une des premières au courant 🙂 Courage !

      J'aime

  3. J’ai pensé à toi quand la véto est venue faire le vaccin de ma jument. Elle m’a spontanément proposé de faire seulement celui contre la grippe, sans le tétanos, puisque ma jument avait eu les deux l’année dernière. Donc on n’a fait que le « ProteqFlu ». Comme quoi, c’est possible avec certains vétos en Suisse 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s